CHRISTCHURCH
  

CHRISTCHURCH

Christchurch, Nouvelle-Zélande le 28/01/2012

 
Touchée par le séisme de Février 2011, le plus violent du pays depuis des milliers d'année, Christchurch, deuxième ville de Nouvelle Zélande, en garde encore de profondes cicatrices un an après la catastrophe qui a fait 183 morts. A peine arrivé dans le centre-ville, on découvre qu'une "Zone Rouge", barricadée et bien sur interdite au public, a été mise en place autour des batiments "à risques", rendant impossible l'accès aux principaux monuments, en particulier à la cathédrale, véritable symbole de la ville. Tout a été laissé tel quel depuis le tremblement de terre : les assiettes dans les restos sont recouvertes de poussières, les rues et lignes de tramway pleines de mauvaises herbes, les fleurs dans les bureaux d'immeubles sont fânées, les vitres des fenêtres cassées, ... On est Samedi en plein centre et c'est le silence total, une ville fantôme, ça fait froid dans le dos. De nombreux batiments aux alentours portes des inscriptions comme quoi ils ont été "vérifiés", donc prêts à être démolis ou rénovés selon les dommages, et les expertises continuent dans la Zone Rouge (restreinte aux personnels autorisés) notamment auprès des monuments "anciens", à l'architecture néogothique, construits en pierre et donc plus largement touchés par le phénomène.

  

Malgré les "secousses terrestres" régulières, les habitants de Christchurch restent attachés à leur ville animée, on est d'ailleurs arrivé pendant le "Buskers Festival", un festival annuel mettant à l'honneur les artistes de rue, comédiens, troupes de cirque, comiques, ... dans un des nombreux parcs de la ville, ça faisait plaisir de voir et de sentir de la bonne humeur contraster avec le vide de la Zone Rouge...

PHOTO 0015

Pendant ce temps là, Bernadette est toujours en vente sur Internet et on commence à avoir des appels durant le weekend, on conclut finalement la vente le mardi avec un israelien en vadrouille pour quelques mois dans le pays, ça aura été rapide... On passe la nuit dans une auberge de jeunesse où on (re)découvre avec bonheur ce que c'est de dormir dans un vrai lit sans avoir à trouver un spot pour passer la nuit sans se faire repérer par les rangers, de pouvoir se changer debout (oui, oui, sans se cogner la tête et les bras au plafond, incroyable !), de prendre une douche chaude, d'avoir ses affaires à portée de main, ... que du bonheur. Dès le lendemain, on prépare notre départ pour l'Asie, on ferme notre compte bancaire néo zélandais, quelques paperasses par ci par là, puis on réserve nos billets d'avion. On recherche différentes destinations à différentes dates et le plus intéressant sera finalement un vol Christchurch - Kuala Lumpur le 2 juillet, puis Kula Lumpur - Phuket le 6, ce qui nous laissera quelques jours pour visiter la capitale malaisienne...

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Nouvelle-Zélande