CAMBODGE
  

CAMBODGE

Cambodia, Cambodge le 23/03/2012

 
Après une longue journée de bus et le passage de la frontière, on rejoint Siem Reap, à l'ouest du pays. La ville est très très touristique puisqu' elle est un passage obligé pour se rendre aux temples d' Angkor, à une dizaine de kilomètres. On fait un petit tour dans la ville le premier jour en visitant notamment le night market, pub street et le marché central, et on part pour les temples d'Angkor le lendemain matin, à 5h30 pour le lever du soleil.

Malheureusement, le ciel nuageux ce jour là cachait le soleil, tant pis pour la photo de carte postale.
Le site est immense, sur lequel différents types de temples hindous/bouddhistes sont éparpillés. A son apogé au 12è siècle, les temples d'Angkor dénombraient plus d' 1 milllion d'habitants alors que Londres, à la même époque en comptait à peine 50000.

Bien sûr, les bus de touristes arrivent de toutes les directions car c'est le monument le plus visité du Cambodge, (c'est un peu leur tour Eiffel à eux) mais certains viennent aussi en voiture, en scooter, à vélo, ou comme nous en tuktuk, c'est bien cool !!!!

Le lendemain, dernière journée à Siem Reap, visite des villages flottants sur le lac Tonlé Sap ainsi que du musée national d'Angkor.

Après Siem Reap, on rejoint Battambang en bateau (7 heures) où une armée de chauffeurs de tuktuk nous sautent dessus pour nous proposer la guesthouse (auberge de jeunesse) la moins chère, la mieux équipée, ... ils sont une quinzaine sur nous à nous bombarder de pub, c'est un vrai sketch ! Le lendemain, on loue un scooter pour visiter les alentours dont une petite ferme de crocodiles ainsi que le fameux "bamboo train" : un petit train, d'à peine la taille d'une voiture, constitué de deux axes, un moteur et une sorte de palette en bambou, d'où son nom. Le tout est démontable, car il n'y a qu'une voie et il faut bien trouver une solution si un autre train arrive en face ! Il est utilisé pour transporter des marchandises d'un village à un autre, et accessoirement, des touristes...

Après toutes ces émotions, on retourne en ville où on tombe encore une fois sur Romain et Nathan (5ème pays dans lequel on se croise), on passe la soirée avec eux. Le lendemain on part pour la capitale, Phnom Penh avec comme mission de la journée, arriver à l'ambassade vietnamienne avant l'heure de fermeture (17h00) pour y faire notre demande de visa : mission accomplie, on n'a plus qu'à repasser le lendemain pour récupérer notre passeport tamponé, une bonne chose de faite. Du coup il faut pas oublier de fêter ça, direction les rives du fleuve Tonlé Sap pour profiter des "happy hours" (créneau horaire pendant lequel les bars font des remises sur les boissons) et déguster quelques cocktails en terrasse...
Le lendemain, c'est beaucoup moins drôle, on loue des vélos pour aller récupérer nos passeports puis on débute la visite de l'ancienne prison S 21, où de nombreux Cambodgiens ont été torturés puis déportés sous le règne de Pol pot, le leader des Khmers Rouges, entre 1975 et 1979. L'ambiance est macabre et les photos font froid dans le dos.

On reprend ensuite notre vélo pour se rendre au cinéma du "Centre culturel français" car on est nostalgique de notre bon vieux cinoche, mais il n'y a rien avant demain soir ! Du coup on retourne à vélo jusqu'à notre guesthouse et c'est tout une aventure : ça roule dans tous les sens, au klaxon, des scooters partout, ... Heureusement qu'ils ne roulent pas vite.

Le lendemain, on part un peu à l'extérieur de la ville pour visiter le "Choeug Ek Genocidal Center", lieu où on été executé plus de 3 millions de personnes en 4 ans par les Khmers Rouges, puis on termine par le cinéma du Centre culturel français dans lequel on a vu "Cendres et sang", un des plus gros navet de l'histoire du cinéma français que nous vous déconseillons fortement...
On passe la matinée du lendemain matin dans le bus pour Sihanoukville, une ville en bord de plage, trop touristique à notre goût et en plus il fait gris, on décide de quitter la ville dès le lendemain pour Kampot, toujours sur la côte, vers l'Est puis enfin Kep, un petit village de pêcheur réputé pour ses crabes au pinces bleues.

Le Cambodge c'est déjà fini "C'est pas vrai, déjà ?" "Et oui, ça passe vite !" mais heureusement le Vietnam commence bientôt et un nouvel article est déjà en route...

Juab kh' nia th' ngay krao-y !!! (A bientôt en Khmer)

 

Plus de photos dans l'onglet : Photos de voyage - "Cambodge"

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Cambodge